Vous essayez d'apprendre la magie mais ça ne marche pas pour vous?
A chaque fois que vous présentez, on vous gifle ou on vous crache dessus?
Vous cherchez des conseils pour vous aider à apprendre la magie un petit peu plus vite?

Dans cet article, nous allons voir dix conseils qui aideront tous les débutants en cartomagie - ou même ceux qui commencent à apprendre la magie en générale.

Conseil #1: Ne travaillez qu'un ou deux tours à la fois

Je connais beaucoup de personnes qui décident d’apprendre la magie et qui commencent directement par aller voir l’explication d’un tour. Ils travaillent alors ce tour pendant dix ou vingt minutes…

Ils vont ensuite voir l'explication d'un autre tour, avec lequel ils jouent 20 minutes de plus… Et ils recommencent la même chose encore et encore.

Le résultat est qu’ils apprennent des résolutions à la chaîne mais ne travaille jamais vraiment leur magie.

On sait tous que la magie ne se résume pas qu’à de la technique. La magie est l’art de créer une illusion.

On peut dire que c’est 20% de technique, 40% de timing, 40% de boniment, et le tout doit être assemblé de façon cohérente pour créer une illusion puissante qui émerveillera vos spectateurs.

La magie, c’est 20% de technique, 40% de timing, et 40% de boniment.


Donc si vous commencez juste à apprendre la magie, et que vous êtes dans vos premiers jours ou semaines d’apprentissage, limitez-vous à apprendre un ou deux effets puissants.

Choisissez des tours simples à faire d’un point de vue technique, qui ne vous donne que trois ou quatre manipulations magiques à exécuter… Et limitez-vous en à ça jusqu’à que vous puissiez les présenter parfaitement à votre entourage.

Conseil #2 : Trouvez un tour à votre niveau

Le choix des tours que vous allez apprendre pour vous lancer va être crucial. Il existe des effets extrêmement puissants qui ne demandent aucunes manipulations magiques, comme « Ma carte préférée » ou « ordre et Chaos ». On appelle ce genre de tours de cartes des tours « automatiques ».
Un tour de cartes automatique vous permettra de commencer à présenter des effets puissants tout en commençant à travailler votre présentation : C’est-à-dire votre boniment, et la bonne gestion de vos spectateurs.

Je vous conseille quand même de travailler un autre tour qui vous permettra de commencer à travailler des manipulations magiques de base. Vous pouvez trouver deux tours de cartes simples et gratuits qui seront parfait pour ça. Ces tours sont « Deux jokers » et « Deux jokers #2 », que vous pouvez trouver gratuitement dans le cours « les bases de la cartomagie ».

Gardez en tête qu’il vaut mieux éviter de commencer avec des tours trop techniques. Si vous choisissez un tour avec deux sauts de coupes, trois changements de couleurs, et quatre empalmages alors que vous commencez juste à apprendre la magie, l’une de ces deux choses risque de se passer :

Soit vous allez rapidement vous décourager, soit vous allez présenter quelque chose qui ne ressemblera absolument pas à de la magie…

C’est un peu comme si vous commenciez à apprendre la guitare avec les solos de Jimi Hendrix… Ça risque de faire mal aux oreilles de votre public.

Commencez à apprendre la magie gratuitement

Des leçons gratuites, des conseils et bien plus !

Conseil #3 : Travaillez votre magie un peu tous les jours

Je peux personnellement être très obsessif quand j’apprends quelque chose de nouveau… Quand j’ai commencé à apprendre la manipulation de cartes, j’avais constamment un paquet de cartes à la main… Même au travail.

Mais pour ceux qui ne veulent pas détruire leur vie sociale et professionnelle pour apprendre la magie, 20 ou 30 minutes tous les jours à travailler ses tours seul à son bureau devant un miroir sera largement suffisant.

L’important n’est pas le nombre d’heures passées à travailler ses tours, mais la qualité de l’apprentissage. 30 minutes à travailler sérieusement sa magie devant un miroir bat 2 jours à regarder des tutos différents sur YouTube.

Et croyez-moi, vos spectateurs verront la différence !

Conseil #4 : Ne travaillez pas en silence

Comme j’ai pu le dire plus haut, les techniques magiques ne sont finalement qu’une petite partie du tour.

Les manipulations magiques sont justement les parties du tour que vos spectateurs ne doivent PAS voir.

Si vous arrivez à bien gérer leur attention et votre timing, même si votre manipulation n’est pas parfaite… Ils ne la verront pas. Si vous poussez votre spectateur à vous regarder dans les yeux, ils ne pourront pas voir vos mains couper le paquet.

Le boniment est justement l’outil parfait qui vous permet de diriger l’attention de vos spectateurs plus facilement, pour vous donner le temps nécessaire pour exécuter vos manipulations magiques.
Donc quand vous travaillez devant votre miroir, ne vous limitez pas à travailler les techniques du tour de cartes. Récitez votre boniment en même temps.

Si vous connaissez votre boniment par cœur, ça vous permettra de savoir quand est-ce que les spectateurs se concentreront sur le paquet, quand est-ce qu’ils vous regarderont directement dans les yeux… Et donc vous saurez quels sont les meilleurs moments pour exécuter vos techniques.

Travailler votre boniment en même temps que vos techniques alors que vous êtes devant votre miroir vous permettra d’avoir une bien meilleure fluidité dans votre présentation.

Conseil #5: Ralentissez

Beaucoup de débutants qui commencent à apprendre la magie ont tendance à accélérer leurs mouvements quand ils exécutent une manipulation magique.
Peut-être qu’on pense qu’exécuter une manipulation secrète rapidement donnera moins de chance aux spectateurs de la remarquer.

Malheureusement c’est l’inverse qui se produit. Si les mouvements du magicien s’accélèrent, ça risque de rendre vos spectateurs suspicieux. « Qu’est-ce qu’il vient de faire là ? Il a fait quelque chose de bizarre avec les cartes ! »

Même si ils n’ont pas vu exactement ce que vous venez de faire, ils savent que quelque chose s’est passé… Et ça rendra l’effet qui vous leur présentez bien moins magique.

Le mot clef d’une présentation réussie est « fluidité ». Les manipulations magiques doivent être exécutées au même rythme que les manipulations normales.
Assurez-vous donc de garder un rythme régulier tout au long du tour de cartes.

Conseil #6: Travaillez votre magie devant un miroir

Si je continue à vous répéter d’utiliser un miroir, ce n’est pas pour rien. Ça vous donne non seulement accès au point de vue de vos spectateurs, mais ça vous permettra aussi de ne pas vous concentrer sur vos propres mains alors que vous faites votre tour.

Une manipulation magique doit pouvoir être exécutée sans regarder ses mains.

Si vous devez regarder vos mains pour faire votre manipulation magique, il est certain que l’attention de votre spectateur sera exactement là où vous ne souhaitez pas qu’elle soit pendant les moments cruciaux de votre présentation : Directement sur vos cartes.

Travailler votre tour devant votre miroir vous permet donc de faire attention à ne pas exposer vos manipulations magiques à vos spectateurs, mais aussi à améliorer la fluidité générale de votre présentation.

Conseil #7 : Evitez tous mouvements superflus

La règle générale est la suivante : Tout ce qui n’apporte rien au tour doit être retiré de votre présentation.
Les mouvements parasites n’aident pas à dissimuler quoi que ce soit, et ne font que rendre vos spectateurs suspicieux.

Encore une fois, même si votre spectateur ne savent pas exactement ce que vous êtes en train de faire avec vos cartes, si ils voient des mouvements qui n’ont pas lieu d’être… Ils penseront que vous venez de faire quelque chose de bizarre avec les cartes.

S’ils pensent que vous avez fait quelque chose avec le paquet, alors ils seront moins étonnés de voir que quelque chose de magique vient de se produire.

Beaucoup de débutants qui commencent à apprendre la magie ont tendance à ajouter des mouvements superflus pour essayer de créer une sorte de puzzle difficile à résoudre pour leurs spectateurs. Ce n’est pas quelque chose de constructif du tout.

Un bon tour de magie ne doit pas être un puzzle à résoudre, mais plutôt un petit miracle qui vient de se produire devant leurs yeux.
Il faut les pousser à arrêter de chercher à « résoudre l’énigme » en les embarquant dans une histoire incroyable.


Le but n’est pas de les désorienter assez pour pas qu’ils puissent vous prendre la main dans le sac, mais plutôt de les orienter vers le miracle final.

Conseil #8 : Assurez-vous que le tout est fluide

Avant même de présenter à qui que ce soit, assurez-vous que votre tour est fluide. Assurez-vous de savoir où l’attention de votre spectateur est naturellement dirigée tout au long de votre présentation.

Savoir où leur attention est portée naturellement vous permettra de modifier légèrement votre tour pour renforcer l’effet magique final.

Utilisez votre boniment pour créer des moments de détente, où ils auront tendance à vous regarder directement dans les yeux plutôt que de regarder votre paquet.

Une fois que vous avez bien pensé à ces choses, assurez-vous de pouvoir présenter votre tour tout en « récitant » votre boniment sans butter sur des mots, ou sans avoir à regarder vos mains pour exécuter vos manipulations.

Une fois que le tout est fluide, il est temps de présenter.

Conseil #9 : Trouvez une personne test

Cette « personne test » est une personne de confiance à laquelle vous pourrez présenter tous les nouveaux tours que vous venez d’apprendre. Cette personne doit pouvoir être assez sincère pour vous signaler si quelque chose ne va pas.

Le but n’est pas qu’elle vous rassure en vous disant que tout est parfait si ça ne l’est pas. Son but est justement de vous dire clairement ce qu’elle a aimé et ce qu’il y a à retravailler devant le miroir.

Cette personne a le rôle de filtre entre votre apprentissage et votre présentation au grand public. Ce n’est pas grave de rater son tour devant notre personne test : Elle est là pour ça.

Souvent, nous ne sommes en contact d’un nombre limité de personnes à qui présenter nos tours… Si on commence directement à présenter à ce groupe de gens et qu’on rate le tour, alors il nous sera extrêmement difficile de représenter le même tour à ce même groupe… Simplement parce qu’ils sauront maintenant à quoi s’attendre.

Présenter en premier à votre personne test vous permettra de rattraper tous ces petits défauts sans avoir gâché toutes vos heures de travail avec une petite erreur.

Conseil #10 : Lancez-vous !

Voilà ! Vous avez passé des heures à travailler votre tour de cartes devant votre miroir, vous connaissez maintenant votre boniment par cœur et vous avez pu peaufiner votre tour grâce aux présentations faites à votre personne test.

Vous êtes prêt à aller présenter à votre public !

Il est normal d’avoir un peu le trac au début… Mais on a moins le trac quand on est certain que nos tours sont propres et réfléchis. Donc lancez-vous !

Vous n’avez pas passé tout ce temps à apprendre la magie pour garder tout ça pour vous. Il est maintenant l’heure d’émerveiller des gens.

C’est en présentant que vous pourrez améliorer votre technique, votre boniment, et que vous pourrez mieux modifier quelques éléments de votre tour pour renforcer l’effet magique.

Fini les gens qui vous giflent après votre présentation ! C’est une chose du passé !

Un récapitulatif des conseils pour bien apprendre la magie :

  1. Ne travaillez qu’un ou deux tours à la fois.
  2. Trouvez des tours à votre niveau.
  3. Travaillez votre magie un peu tous les jours.
  4. N’oubliez pas à travailler votre boniment en même temps que vos techniques.
  5. Assurez-vous d’exécuter toutes vos manipulations, magiques ou non, au même rythme.
  6. Utilisez un miroir pour un apprentissage plus efficace.
  7. Enlevez tous les mouvements qui n’ont rien à faire dans le tour.
  8. Ne présentez pas avant de pouvoir exécuter votre tour de façon fluide (boniment inclus).
  9. Présentez à votre personne teste en premier.
  10. Allez présenter au reste de votre entourage.
0
Comments

    Laisser un commentaire