Il nous est tous déjà arrivé de rater une manipulation pendant un tour et de perdre le contrôle de la carte choisie par le spectateur.

En général, on a tendance à lâcher un petit rire nerveux avant de recommencer le tour depuis le début et de refaire choisir une nouvelle carte à notre spectateur.

 

Ça arrive à tout le monde.

Maintenant est-ce qu’il n’y aurait pas moyen de pouvoir retomber sur ses pieds au lieu de tout reprendre à zéro et de casser complètement l’effet magique qu’on essaie de créer ?

Dans cet article nous allons voir plusieurs techniques qui vous permettront de retomber sur vos pieds au cas où vous devez face à une situation embarrassante.

La première éventualité :

Vous avez perdu le contrôle de la carte du spectateur mais elle est toujours dans le paquet.

Le magicien a toujours un avantage sur son spectateur : Il sait ce qui est sensé se passer.

Nous allons donc tirer avantage de ce fait. Si vous réalisez que vous avez perdu votre break ou que vous avez raté une fausse coupe… et que vous avez perdu le contrôle de la carte du spectateur, faites la chose suivante :

Premièrement faites semblant de vouloir faire apparaitre la carte du spectateur – soit en claquant des doigts, soit pas une autre méthode de votre choix. L’effet ne se produit pas et la carte du spectateur n’apparait pas.

Prenez l’air surpris et demandez-lui le nom de sa carte. Une fois qu’il a nommé sa carte, regardez dans le paquet et retrouvez-la. Continuez votre boniment en disant que la carte n’a pas l’air d’être dans le paquet.

En même temps, coupez le jeu pour contrôler sa carte sur le dessus du paquet tenu face vers le haut.

Maintenant vous n’avez plus qu’à trouver une fin de tour pour révéler une carte « perdue » qui se trouve sur le haut d’un paquet.

La meilleure solution selon moi est de faire la révélation comme décrite dans le tour « disparition », où une carte disparait avant de réapparaitre retournée dans le paquet.

Mais vous avez d’autres options, comme les tours « les deux jokers » ou « les deux jokers #2 », qui vous permettent de faire réapparaitre une carte choisie de façon plus visuelle.

Deuxième éventualité :

Vous avez rendu la mauvaise carte au spectateur.


C’est le pire qui puisse arriver… mais ce n’est pas irrattrapable non plus.


Il nous arrive de temps en temps de faire semblant de nous tromper pendant un tour de magie. Les spectateurs ont certainement déjà vu ça… Et s’attendent à ce que ce ne soit pas la fin du tour.


Quand le spectateur vous révèle que la carte produite n’est pas la sienne, prenez l’air étonné mais essayez d’en rajouter un peu… Pour leur faire croire que c’était en fait voulu.

Réutilisez la même technique décrite plus haut : Demandez-lui le nom de sa carte, regardez dans le paquet, dites-lui qu’elle a disparue et contrôlez-la de la même façon sur le dessus du paquet.

Maintenant expliquez-lui que de temps en temps les cartes peuvent être timides et peuvent se camoufler en une autre carte pour éviter de se faire repérer.

Reprenez alors la mauvaise carte du spectateur en main droite, et prenez un break sous la bonne carte du spectateur qui est maintenant sur le dessus du paquet tenu en main gauche.

Annoncez que pour que la carte « reprenne son apparence d’origine », il faut la lancer sur le paquet. Lancez la mauvaise carte de façon à ce qu’elle tombe sur le paquet face en l’air. Assurez-vous de l’aligner avec la bonne carte.

Constatez que la carte n’a pas changée d’apparence et dites que vous allez réessayer une nouvelle fois.

A ce moment, prenez les deux cartes en levée double pour vous préparer à faire le changement de couleur  « lancer une LD ». Complétez alors votre changement de couleur, ce qui sera l’effet final.

J’espère que cette technique vous aidera à garder une continuité dans vos tours, même si vous ratez une manipulation. L’important est de garder en tête que le spectateur ne sait pas à quoi s’attendre.

Si vous testez un nouveau tour avec une manipulation compliquée, assurez-vous d’avoir pensé à une façon de rattraper le tour au cas où vous ratez cette manipulation.

Ça vous permettra de travailler des manipulations plus compliquées en situation réelle tout en vous assurant de ne pas gâcher l’effet magique au cas où vous ratez le tour prévu à l’origine.

Trop petites mains pour faire de la magie ?

Avez-vous de trop petites mains pour faire de la magie ?

10 conseils pour bien apprendre la magie

10 conseils pour aider tous les débutants à bien commencer la magie.

Gérer les spectateurs insistants

Quelques conseils pour gérer les spectateurs insistants.

0
Comments

    Laisser un commentaire