Quand on est magicien, on achète souvent de nouveaux paquets de cartes. Si vous êtes un peu observateur, vous avez surement remarqué qu’il y a marqué soit « air-flow finish », soit « cambric finish », « Linoid finish », ou même « Air-Cushion finish » sur vos paquets.

C'est bien sympa tout ça, mais qu’est-ce que c’est que le « finish » ?

J’ai essayé de trouver des informations sérieuses là-dessus, mais j’ai fini par constater que trouver des informations sur ce sujet n’étais pas une chose aussi simple que ça.

Donc après beaucoup de recherches sur internet et pas mal de mails échangés avec la USPCC, j’ai finalement eu assez d’informations pour écrire cet article.

Pour bien comprendre le sujet du « finish », il faut d’abord savoir comment les cartes sont fabriquées.

La structure du stock

Le stock est le carton utilisé pour imprimer les cartes. Toutes les cartes de haute qualité ont une structure spécifique : deux couches de carton collées ensembles par une colle noire. La composition de cette colle est gardée secrète par chaque fabriquant car elle va influencer la rigidité des cartes.

Cette couche de colle sert aussi à rendre les cartes complètement opaques.

Beaucoup de facteurs vont influencer la qualité d’un paquet de cartes. Le même stock peut avoir de propriétés différentes selon l’endroit et la façon dont il est conservé.

Sur l’image ci-dessus, vous pouvez voir une photo d’un paquet de carte agrandit 180x. On peut clairement observer les deux couches de carton et la colle noire qui les lie ensemble.

Si vous avez de bons yeux, vous pouvez prendre une de vos cartes pour observer cette couche de colle par vous-même.

Une fois que le stock est prêt, on peut imprimer les motifs des deux cotés de la carte.

Une fois le stock imprimé, le fabricant applique alors... oui, vous l'avez deviné ... le finish!

Le finish

Ce qu’on appelle « finish » n’est finalement que le film de plastique appliqué sur les deux faces de la carte. Ce plastique est important parce qu’il va influencer la durabilité des cartes.

La surface de friction entre deux cartes doit être réduite au maximum pour permettre aux cartes de pouvoir glisser l’une sur l’autre. C’est là que le « motif » du finish entre en jeu.

Si on laissait les cartes complètement lisses, la surface de friction entre deux cartes serait tellement importante que ça les rendrait impraticables - Elles accrocheraient ensemble constamment comme un vieux deck.


Donc pour limiter la surface de friction des cartes, les fabricants pressent un motif sur cette couche plastique.

Le finish est donc la couche de plastique avec le motif particulier à la marque. Le finish déterminera donc si les cartes sont plus ou moins glissantes et plus ou moins durables.

Ce motif peut varier selon les marques... Mais ce n'est pas forcement le cas. C'est d'ailleurs pour ça que les finishes ne sont que peu discutés...

Chaque marque à légalement le droit de donner un nom différent au même finish s’ils le souhaitent.

Et c’est généralement ce qu’ils font, parce qu’avoir un « finish différent » - qui est en fait le même que la compétition mais avec un autre nom - aide d’un point de vue marketing.

Les différences

Il n’y a apparemment aucunes différences dans la création des Bicycle standard (air-cushion finish) et des Tally-ho (linoid finish), par exemple.

La seule différence entre le "air-cushion finish" et le "linoid finish" est le nom.

Les différences que vous pouvez remarquer dans la durabilité des cartes seraient dues au contrôle qualité de la production. Les Bicycles sont produites en masse et ont un contrôle qualité plus faible que les Tallys.

Il y a cependant une différence entre ces deux finish et celui des Bees (le "Cambric finish"). Pas dans le motif du finish, qui reste le même (voir photo), mais dans la façon dont la couche de plastique est appliquée.

Les Bees sont censés être plus durables que les Bicycles ou les Tally-Ho... Mais restent mois adaptées aux présentations de magie à cause du motif de leurs dos et de l’absence de bordures.

Sur cette photo, vous pouvez voir le « cambric finish » des Bees à gauche, et le « air-cushion » des Bicycle à droite. Dans les deux cas, ce sont des petits creux qui réduisent la surface de friction entre les cartes.
On peut cependant remarquer que le finish des Bees est plus régulier que celui des bicycles.

Pour conclure, la qualité d’un paquet de cartes va se jouer sur le stock utilisé, le finish appliqué et la coupe des cartes.

Etant donné que les secrets de fabrications sont bien gardés par les producteurs de cartes, il est très difficile d’en savoir plus sur le sujet.

Si vous avez des informations pour étoffer cet article, je suis preneur!

Comment marquer votre paquet de cartes ?

Une technique de marquage de jeu de cartes pour faire des tours de magie.

0
Comments

    Laisser un commentaire