Je l’ai déjà dit des dizaines de fois et je le répète encore : Je pense que la meilleure façon de progresser en magie c’est de faire du street. C’est une façon de tester ses capacités devant des inconnus, ce qui a le potentiel de booster notre confiance en nous-même.

Présenter un même tour devant un grand nombre de spectateur nous permet de peaufiner le tour, améliorer notre boniment, et ça nous permet surtout de bien comprendre la dynamique du tour : C’est-à-dire les moments puissants et les moments de « relaxation » de l’attention du spectateur.

Dans cet article, nous allons voir quels sont les tours de cartes les plus adapté pour faire des présentations de magie de rue – ou « street magic ».

#1 Préférez des tours de cartes simples et rapides que vous maitrisez déjà


En street vous ne savez pas exactement qui vous allez avoir devant vous. Peut-être que votre spectateur est impatient ou inattentif.

Pour le premier tour que vous allez présenter, je vous conseille de choisir un tour rapide et visuel que vous maitrisez déjà bien. Ce tour vous permettra non seulement de vous mettre en confiance, mais aussi de voir quel type de spectateur est en face de vous.

Apres ce premier tour, si vous voyez que le spectateur est attentif, alors vous pouvez ensuite présenter des tours un peu plus longs et compliqués.

Si vous constatez qu’il n’est pas aussi réceptif que vous le souhaiteriez, continuez sur des courts plus courts et visuels, ou considérez même changer de spectateur… Peut-être que celui-là n’est simplement pas d’humeur à voir un tour de cartes…

#2 : Choisissez des tours plutôt visuels.


Gardez les tours plus techniques, ou les tours avec un boniment plus compliqué pour des petits spectacles de magie.

Un boniment long ou compliqué n’est pas vraiment adapté pour le street : Peut-être que la personne est mal entendant, ou peut-être qu’elle n’est pas assez concentrée… Peut-être même qu’il y a trop de bruit autours…

Quelle que soit la situation, surtout pour le premier tour que vous allez présenter, préférez un tour rapide, visuel sans trop de blabla.

#3 Préférez les tours de cartes en mains


Beaucoup de tours de cartes demandent une table pour étaler ses cartes, par exemple. Si vous ne pouvez pas remplacer la table par les mains du spectateur, choisissez un autre tour.

Il y a toujours moyen de faire des tours qui demandent un support en présentant a des spectateurs assis, mais en règle générale choisissez des tours qui ne demandent que des manipulations en mains.


Vous pouvez aussi apprendre des techniques en mains pour remplacer des techniques qui se font généralement sur table. Par exemple, faites un LePaul spread pour remplacer un ruban. De la même façon, un mélange à la française est une solution alternative au mélange à l’américaine sur table.

#4 Limitez-vous à 3 ou 4 tours de cartes seulement.


La meilleure chose à faire en street est de faire beaucoup de petites présentations courtes et visuelles. Présenter à beaucoup de monde, surtout quand on débute, nous permet de voir ce qui peut être amélioré dans notre présentation.

Quels sont les moments faibles du tour ? Où se porte l’attention de mes spectateurs aux moments cruciaux de ma présentation ? Comment est-ce que je peux améliorer cette routine ?

Si par exemple, plusieurs spectateurs vous posent une même question à un moment de votre présentation. Peut-être que vous pouvez ajouter une petite phrase à votre boniment pour anticiper cette question ?

Apres quelques jours seulement à présenter de ces quelques tours, vous les connaitrez non seulement sur le bout des doigts, mais vous aurez une compréhension profonde du rythme du tour, du boniment, des pauses, vous saurez ou se porte l’attention de vos spectateurs à tous moments… Vous aurez maitrisé ces 3 ou 4 tours.

Trop petites mains pour faire de la magie ?

Avez-vous de trop petites mains pour faire de la magie ?

10 conseils pour bien apprendre la magie

10 conseils pour aider tous les débutants à bien commencer la magie.

Gérer les spectateurs insistants

Quelques conseils pour gérer les spectateurs insistants.

0
Comments

    Laisser un commentaire